Les foulées Valenciennoises

S’il est bien une course que j’affectionne particulièrement ce sont les foulées Valenciennoises… une belle façon de cloturer en beauté le plan d’entrainement marathon. Dernière séance, dérnière sortie avant le jour J , dimanche prochain. Voici le débrief des foulées valenciennoises 2017, qui restera un trés beau souvenir de ma vie de runneuz .

On nous promettait un parcours encore plus roulant pour cette nouvelle édition ! Quelle surprise! Quelle organisation! Quelle ambiance! Quel beau parcours!  Je ne manque pas de mélioratifs pour décrire la matinée! L’organisation était vraiment parfaite et pour cela un grand bravo aux organisateurs et bénévoles qui ont contribué à ce bel événement!

Pour commencer il faut souligner que les organisateurs ont effectué une belle communication autour de l’événement et cela à grandement facilité le déroulé de la matinée!

Parlons du  retrait des dossards qui se déroulait pendant 2 jours sur la place principale. Le dossard nous y était remis contre une convocation recue quelques jours avant par mail. On y recevait le dossard, le tee shirt de l’événement, un bracelet de cadence (avec le temps par kilométre pour atteindre son objectif), ainsi qu’un bracelet comme dans les festivals a porter pour pouvoir accéder aux sas de départ dans le cadre du plan vigipirate !

IMG_20170402_174058

Le départ…. un peu éloigné du centre ville, mais c’est pour la bonne cause… de cette manière, il est impossible d’arriver à froid sur la ligne de départ et c’est tant mieux !  Le départ se fait le long du stade du Hainaut (très beau stade !) dans un couloir grillagé. Plusieurs entrées sont possibles selon l’objectif de départ : c’est une excellente idée pour éviter les bousculades du départ et les cadences trop élevées ou trop lentes. Là chacun va à son rythme !

IMG_20170402_093929

(le départ, sas 55 min, votre humble narratrice va bientôt s’élancer )

Ciel bleu, musique pour mettre en ambiance, trois, deux un… le coup de pistolet est donné à 9h45 , et trés rapidement la foule s’étale . Le premier kilométre est très rapide, aprés 500m voici la première petite côte , peut être la plus difficile du parcours… puis une belle descente très douce jusqu’au 3eme kilométre où là… on remonte un peu. Arrivés au 4eme… une nouvelle belle descente qui se termine sur un faux plat (rue du Quesnoy).. c’est la dernière difficulté du parcours et nous arrivons au 5eme kilométre! Jusque là je tiens très bien ma course d’ailleurs !

Nous traversons un des boulevards de la ville, puis retour en centre ville ou la fête bat son plein : musique, pompom girl, personnages déguisés , fanfare .. bref tout pour voler !!  On passe la place d’Armes (la place principale au coeur de la ville) à 5,700 Kilométres … haha au moment où je passe, je croise l’arrivée du 1er ( en 28 minutes.. bravo! )

On poursuit vers l’avenue Clémenceau (l’avenue qui mène à la gare), puis on se dirige vers le lycée Wallon, le quartier festif de la gare puis le canal des Tertiales. A l’entrée du canal nous en sommes à 7kilométre 300… aprés une boucle sur le premier pont, le 8eme kilométre arrive, puis , pour reprendre les termes de l’animateur du car podium , « c’est un toboggan de 2 kilométres » jusqu’à l’arrivée. En effet, rue de Lille , place d’Armes…

Et je vois 53 minutes 01 au scratch! Quoi??? Il doit y avoir un beug là!!  Et non en fait, le temps réel est de 52 min 17 ! C’est à dire que je viens d’exploser mon record personnel sur un 10 kilométres !

17522690_725142970980163_3745102783245359549_n

(votre humble narratrice en plein effort au départ et à l’arrivée!)

(Merci aux photographes Christophe Semail et A Lukaszewski )

17523654_725142984313495_595104836820844156_n

Je n’ai pas encore parlé des ravitaillements disposés avant le 5eme et le 8eme kilométre un peu légers mais point trop n’en faut. A l’arrivée , c’est le bonheur, choco à gogo , fontaines, boissons energetiques, barres de céréales, ambiance de dingue! On se marche un peu dessus pour sortir de la zone sécurisée .

En Bref une course géniallissime qui s’améliore d’année en année!! D’ailleurs, au cas où je vous aurai donné envie de chausser vos runnings pour la prochaine édition, voici la vidéo du parcours, très bien faite (encore une fois bravo la communication autour de cet événement!)

Record donc, mais non sans peine :  ce matin j’ai testé une nouvelle fois le Gatosport de la marque Overstims afin d’être bien sûre de l’utiliser le jour du marahton. Sauf que cette fois, j’aurais du en déjeuner plus (j’en ai pris un quart comme indiqué par la marque ). J’ai eu plusieurs étourdissements à partir du 5eme et surtout sur les 2 derniers kilométres, je sentais vraiment qu’il me manquait du sucre et je m’en suis voulue de ne pas avoir embarqué un gel Energix (Overstims également) . Je n’avais jamais ressenti une hypoglycémie pareille et avec la chaleur c’est devenu compliqué en fin de course. Belle leçon à une semaine du marathon !

Deuxième chose, bien dommage, qui me peine fortement mais il faut que je l’écrive faute de pouvoir en parler avec ladite personne : j’ai malheuresement été inportunée pendant ma course par une « sans gène » qui m’a vonlontairement fichu un bon un coup dans l’omoplate au 7eme kilomètre pour me signifier sa présence. Pour la petite histoire, je devais prendre le départ avec cette « amie ». Puis depuis quelques jours plus de nouvelles pour apprendre hier soir qu’elle prefère prendre le départ avec son frère et son cousin. Sympa, je ne suis pas conviée sur la ligne avec elle. Je commence à être coutumière du fait, et j’en ai un peu marre de ce comportement. C’est sympa de sa part,  car de mon coté je l’ai un toujours invitée à m’accompagner sur nombre de courses et même en entrainement car tu n’étais pas foutue de courir 10km toute seule.  Donc voilà, au 7ème je n’ai pas apprécié te voir , toi et ton option « bouche trou : je t’ignore complétement mais si je me fais larguer par mon groupe je me souviendrai de toi  » , un peu comme ton coté « myope » quand ça t’arrangeait de l’être. J’aurais peut être pu te pardonner si tu n’avais pas rajouté « Je suis contente de te retrouver car je me suis lamentablement fait larguer par mon frère et mon cousin« .
Bref, merci pour le coup dans le dos et le pincement au moral que j’ai trainé jusqu’à l’arrivée et que je trainerais encore dans mon coeur et dans ma mémoire car ça m’attriste de voir l’estime que tu avais pour notre amitié. C’est vraiment pas malin de ta part et sache que l’on peut en discuter mais que je ne ferai plus jamais un pas vers toi.

Heuresement, belle performance qui fait oublier ce fâcheux incident de vrais amis à l’arrivée, et une très belle matinée, je suis fière de moi , c’est tellement inespéré de passer sous la barre des 53minutes que je ne peux qu’être fière de ce record! C’est trés encourageant pour la suite… le marathon de Paris la semaine prochaine!  Et cela me fait d’autant plus plaisir de battre aujourd’hui mon record personnel sur 10 kilométres que les foulées Valenciennoises est une course à laquelle je suis abonnée depuis mon enfance!

Note de la course: 9/10 , une course idéale pour faire péter le chrono sur 10km!

  1.  Le coût au kilomètre 2/2
  2.  La facilité du retrait des dossards 2/2
  3.  L’ambiance et la sécurité 2/2
  4.  Le ravitaillement 1/2
  5.  Le tracé de la course 2/2
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s