10 principes pour vous aider à «réinitialiser» votre relation avec la nourriture et votre corps pour 2019 (2e partie) – Trail

La semaine dernière, lundi, nous avons eu la première partie de ce billet de blog sur la nutrition de la nutritionniste qualifiée Nikki Haggett. Si vous n’avez pas lu la première partie, c’est la deuxième et dernière partie… autant de bons conseils ici,

6. La planification des repas peut être un acte personnel: vous êtes parfois pressé de vous éloigner de la gamme de plans de repas de la culture diététique et, dans un esprit d’apprendre à manger de manière plus intuitive (voir le point 5 ci-dessus), nous pouvons être trop prompts à rejetez l’approche traditionnelle de la planification de nos repas pour la semaine. À quoi cela ressemble-t-il quand il ne s'agit pas de perdre du poids ou de contrôler la quantité que nous mangeons? Il s’agit de veiller à ce que nous ayons suffisamment d’aliments que nous aimons manger pour nourrir notre corps. C’est une question de flexibilité pour pouvoir manger spontanément avec un ami, tout en sachant que nous avons quelque chose à manger quand nous sommes fatigués et que nous manquons de temps. Cela peut nous faire économiser de l’argent et peut aussi signifier que nous ne sommes pas stressés par ce que nous aurons pour le dîner! Plus important encore, cela nous empêche d'atteindre le stade de la pendaison et de vouloir manger «toutes les choses». En d'autres termes, lorsque cela est fait depuis cet endroit, cela devient un acte de souci de soi, pas de contrôle de soi.

7. Engagez-vous dans un mouvement joyeux – en tant que membres du TFTR, vous êtes probablement déjà persuadé des nombreux avantages de participer à une forme d'exercice physique que vous aimez (plutôt que de son potentiel de rétrécissement de notre corps). Une étude publiée en décembre a également révélé que les femmes qui faisaient de l'exercice pour des raisons de perte de poids risquent davantage de manger moins intuitivement et plus pour des raisons émotionnelles (que pour répondre à des besoins physiques), comparativement à celles qui font de l'exercice pour des raisons autres que le poids. (c.-à-d. pourquoi vous choisissez d'exercer peut avoir un impact sur votre relation avec la nourriture!).

8. Travaillez au développement de la neutralité corporelle – Je suis certain que vous avez entendu parler de la positivité corporelle et de l’amélioration du pouvoir de toutes les femmes qui peuvent atteindre un endroit où elles aiment vraiment et célèbrent leur corps. Cependant, cela peut souvent sembler hors de portée. Je préfère le concept de «neutralité corporelle», qui consiste à accepter le corps que vous avez et à vous sentir neutre à ce sujet (c’est-à-dire ne pas aimer ce corps, le punir ou essayer constamment de le changer). En fin de compte, il s’agit de penser moins à notre corps et plus à une vie plus riche et plus significative grâce à nos relations, à notre carrière et à nos intérêts plus larges (voir également le point 10 ci-dessous).

LIRE AUSSI :   course à pied abdos : footing matinal

9. Pratiquez la compassion de soi – Vous vous demandez peut-être ce que celui-ci a à voir avec la nourriture et votre corps, mais supportez-moi ici! De plus en plus de recherches démontrent qu'une capacité à pratiquer la compassion envers soi peut mener à une meilleure relation avec notre façon de manger et à une meilleure image corporelle. La compassion en soi signifie avoir conscience de soi, ce qui implique d'être gentil avec soi-même et de se rendre compte, en des temps difficiles, que vous êtes uniquement humain et que vous n'êtes pas seul dans vos expériences. Notez que la compassion de soi ici ne doit pas être confondue avec l’indulgence de soi (qui manque généralement cet élément de pleine conscience). Si vous voulez en savoir plus sur la façon de pratiquer la compassion, je vous recommande le site Web de Kristin Neff, qui propose de nombreuses ressources gratuites.

10. Adoptez vos valeurs – Pendant toutes les années, nous gaspillons les régimes, les calories, nous négocions sans fin avec nous-mêmes. «Si je mange ça, alors je… vais courir plus longtemps demain / je saute le déjeuner / je commence le régime le lundi etc. etc., cela prend SO BEACH HEADSPACE. Lorsque vous examinez la recherche pour vaincre les troubles de l’alimentation, l’un des points communs pour favoriser une transition réussie à partir de schémas alimentaires négatifs consiste à adopter un mode de vie plus conforme à nos valeurs. Plus nous remplissons notre vie avec une relation positive avec nous-mêmes, amis, famille, loisirs, une carrière enrichissante, etc. moins il y a d'espace pour la «nourriture» et ça passe plus au second plan. D'après mon expérience, cette approche peut être utile à un niveau plus général pour toute personne qui a passé trop de temps dans le manège amaigrissant.

Je vais explorer certains des thèmes ci-dessus dans le cadre du soutien nutritionnel que je fournis au programme Stop Dieting Start Living de Julie, qui commence le 11 février. Tandis que Julie vous conseille de vivre plus loin des régimes, je serai à votre disposition pour répondre à vos questions sur la nutrition et vous aider à nourrir votre corps si vous ne voulez pas perdre du poids! Je ferai un webinaire hebdomadaire, avec des conseils et des ressources utiles. Êtes-vous curieux de développer une approche différente de l'alimentation pour 2019?

LIRE AUSSI :   course à pied jogging footing de récupération - Copy

Cliquez ici pour tous les détails pour vous inscrire.

Un grand merci à Nikki pour la rédaction de ce blog complet en deux parties. C'est du bon sens, mais aussi des conseils fondés sur des preuves, ce dont nous avons besoin dans ce monde rempli de mythes et de problèmes de marketing. Nous aimerions beaucoup que vous veniez travailler avec nous pendant quelques semaines à ce sujet.

Rejoignez une merveilleuse communauté de femmes qui ne l’ont que bien compris et qui se concentrent sur la vie la plus heureuse et la plus saine qui soit.

Nous avons essayé de rendre ce programme aussi abordable que possible, avec un plan de paiement de 3 mois.

Nous commençons lundi.

On peut cavaler partout , en métropole , dans la nature , ou sur un tapis en salle . n> Cela ne coûte pas cher . Même si l’on pratique en club ( ouvert à tous les niveaux ) , les prix n’ont rien à voir avec ceux d’une salle de gym . Il suffit d’une bonne paire de chaussures , et hop , on y va , toute seule comme une grande . n> On court dehors , ça fait du bien , et quand nous voulons , matin , soir , selon son emploi du temps . n> On peut débuter la running adulte . n> enfin , on perd des calories , et ça , nous , on préfère bien ! n​ ” /> On peut courir partout , en ville , dans la nature , ou sur un tapis en salle . n> Cela ne coûte pas cher . Même si l’on pratique en club ( ouvert à tous les niveaux ) , les tarifs n’ont rien à voir avec ceux d’une salle de gym . Il suffit d’une bonne paire de souliers , et hop , on y va , toute seule comme une grande . n> On court dehors , ça fait du bien , et quand on veut , matin , soir , selon son travail du temps . n> On peut débuter la course à pied adulte . n> pour terminer, on perd des calories , et ça , nous , on kiffe bien ! n​ ” /> Avant , on joggait : on enfilait un bas de survêt couleur roese pâle avec n’importe quelle paire de baskets et on trottinait une fois tous les trente six du mois , croyant faire du sport . Mais exit le jogging , place à la course à pied ! Sport à part totale , qui compte de plus en plus d’adeptes . Aujourd’hui , tout le monde s’y met . Et l’engouement pour des courses comme Odyssea ou même le marathon , atteste de la réussite du running . n5 de justifications pour courirnn> On peut courir partout , en métropole , dans la nature , ou sur un tapis en salle . n> Cela ne coûte pas cher . Même si l’on pratique en club ( ouvert à tous les niveaux ) , les coûts n’ont rien à voir avec ceux d’une salle de gym . Il suffit d’une bonne paire de souliers , et hop , on y va , toute seule comme une grande . n> On court dehors , ça fait du bien , et quand nous voulons , matin , soir , selon son emploi du temps . n> On peut commencer la course à pied adulte . n> pour terminer, on perd des calories , et ça , nous , on aime bien ! n Le running motivennnIl fait froid , il pleut , il fait bouillant , vous n’avez pas assez dormi , etc . Toutes les raisons sont . . . mauvaises pour ne pas aller sprinter . Afin de vous ” démouler ” du divan , coach de urban course , vous procure trois motivations pour débuter la running : nn C’est un sport simple , accessible et permettant des résultats élevées pour se remettre en forme .

LIRE AUSSI :   L'IAAF obtient une nouvelle identité de marque - Course à pied