Un directeur de course d'Ottawa intronisé au Temple de la renommée du sport d'Ottawa – Footing

Un directeur de course d'Ottawa intronisé au Temple de la renommée du sport d'Ottawa
 – Footing

Une semaine après son dernier passage à la direction de la course du Marathon Banque Scotia d'Ottawa, le président de Run Ottawa, John Halvorsen, a été intronisé au Temple de la renommée du sport d'Ottawa vendredi soir. Halvorsen, ainsi que d’autres personnalités de la vie sportive de la capitale nationale, est devenu l’un des plus de 250 personnes intronisées au Temple de la renommée lors d’une cérémonie et d’un dîner au bâtiment horticole de Lansdowne Park.

Halvorsen (à gauche) avec Dave Best, président du Temple de la renommée du sport d'Ottawa. Photo: Temple de la renommée du sport d'Ottawa

Résident à Ottawa depuis le début de son adolescence, lorsque sa famille a déménagé là-bas avec l'ambassade de Norvège, Halvorsen a connu une brillante carrière de coureur, remportant à quatre reprises les championnats canadiens de cross-country universitaire et deux fois le titre canadien senior masculin, participant aux Championnats du monde de cross-country. huit fois, remportant plusieurs championnats canadiens 10 km (sur route) et se qualifiant pour la finale du 10 000 m pour la Norvège aux Jeux olympiques de 1988 et de 1992.

CONNEXES: Résultats du groupe d'âge du Marathon d'Ottawa Banque Scotia en 2019

La première fois que Halvorsen remportait le 10K à Ottawa, en 1988 (il gagnerait encore trois fois), il établit un record de parcours de 28:12, soit 21 ans, jusqu'à ce qu'il soit finalement battu par l'Ethiopien Deriba Merga en 2009. en l'abaissant à 27h24.

Diplômé de l'Université d'Ottawa en génie mécanique et en MBA, M. Halvorsen a travaillé pendant 18 ans dans le secteur de la haute technologie à Ottawa. Il a ensuite élevé une famille avec son épouse Susan et dirigé pendant plusieurs années le Run Ottawa, un organisme à but non lucratif. bénévole avant de devenir un poste à temps plein en 2013.

John Halvorsen (à droite) avec Rick Desclouds à la cérémonie d'intronisation au Temple de la renommée du sport d'Ottawa, le 31 mai 2019. Photo: Temple de la renommée du sport d'Ottawa

LIRE AUSSI :   Entraînement de bande de résistance pour le renforcement de la hanche et l'activation des fessiers - Running

Au cours de son mandat de 20 ans en tant que directeur de course, Halvorsen a dirigé la croissance du week-end de course à Ottawa d'une affaire relativement modeste impliquant 10 000 athlètes au plus grand événement de course à pied au Canada, avec 40 000 participants et non pas une, mais deux désignations Gold Label de l'IAAF. (pour le Marathon d'Ottawa Banque Scotia et le 10 km d'Ottawa).

Halvorsen était en bonne compagnie vendredi soir et plusieurs autres intronisés ont été honorés de la même manière, notamment l'entraîneur de la Glashan Public School, Rick Desclouds, l'athlète en fauteuil roulant Chantal Benoit, le défenseur retraité des Sénateurs d'Ottawa, Chris Phillips, et les Rough Riders d'Ottawa de 1968 et 1969.

CONNEXES: Faites connaissance avec John Halvorsen, intronisé au Temple de la renommée du sport d'Ottawa

Le Temple de la renommée du sport d'Ottawa est situé à l'hôtel de ville d'Ottawa, au 110, avenue Laurier. Ouest.

On peut sprinter partout , en métropole , dans la nature , ou sur un tapis en salle . n> Cela ne coûte pas cher . Même si l’on pratique en club ( ouvert à tout le monde ) , les coûts n’ont rien à voir avec ceux d’une salle de gym . Il suffit d’une bonne paire de chaussures , et hop , on y va , toute seule comme une grande . n> On court dehors , ça fait du bien , et quand nous voulons , matin , , selon son cdi du temps . n> On peut commencer la running adulte . n> pour terminer, on perd des calories , et ça , nous , on préfère bien ! n​  » /> On peut courir partout , en métropole , dans la nature , ou sur un tapis en salle . n> Cela ne coûte pas cher . Même si l’on pratique en club ( ouvert à tous les niveaux ) , les tarifs n’ont rien à voir avec ceux d’une salle de gym . Il suffit d’une bonne paire de chaussures , et hop , on y va , toute seule comme une grande . n> On court dehors , ça fait du bien , et quand nous voulons , matin , soir , selon son cdi du temps . n> On peut commencer la running adulte . n> pour finir, on perd des calories , et ça , nous , on kiffe bien ! n​  » /> Avant , on joggait : on enfilait un bas de survêt couleur roese pâle avec n’importe quelle paire de baskets et on trottinait une fois tous les 36 du mois , croyant faire du sport . Mais exit le jogging , place à la course à pied ! Sport à part complète , qui compte de plus en plus d’adeptes . Aujourd’hui , tout le monde s’y met . Et l’engouement pour des courses comme Odyssea ou même le marathon , atteste du succès du running . n5 d’arguments pour courirnn> On peut cavaler partout , en métropole , dans la nature , ou sur un tapis en salle . n> Cela ne coûte pas cher . Même si l’on pratique en club ( non fermé à tous les niveaux ) , les coûts n’ont rien à voir avec ceux d’une salle de gym . Il suffit d’une bonne paire de chaussures , et hop , on y va , toute seule comme une grande . n> On court dehors , ça fait du bien , et quand nous voulons , matin , soir , selon son cdi du temps . n> On peut commencer la course à pied adulte . n> pour finir, on perd des kcal , et ça , nous , on préfère bien ! n Le course motivennnIl fait froid , il pleut , il fait bouillant , vous n’avez pas assez dormi , etc . Toutes les raisons sont . . . mauvaises pour ne pas aller cavaler . Afin de vous  » démouler  » du sofa , coach de urban running , vous donne trois motivations pour commencer la course à pied : nn C’est un sport simple , accessible et permettant des résultats élevées pour se remettre en forme .

LIRE AUSSI :   course à pied angouleme et footing toulouse