# 360: Trois premiers marathoniens de Boston – Footing

# 360: Trois premiers marathoniens de Boston
 – Footing

Sarah et Dimity ont une conversation presque marathon avec trois coureurs novices du marathon de Boston, dont le mari de Dimity, Grant Davis! La première est Kristen Genet qui, malgré la rapidité avec laquelle elle s’est qualifiée pour Boston, portait un dossard lors de cet événement légendaire. Rire pendant que Kristen raconte une friandise qu’elle s’était donnée au sommet de Heartbreak Hill, la section notoirement accidentée autour du point milliaire 16. Découvrez pourquoi elle s’est arrêtée lorsqu’elle a aperçu la ligne d’arrivée.

Ensuite, Kristi Brown, une mère de quatre enfants, parle de l’énergie «électrique» de Boston lors du week-end du marathon et de la façon dont elle a éclaté au hasard (heureuse!) Alors qu’elle sillonnait la ville. Elle partage deux incroyables anecdotes d'avant la course sur TMI, dont l'une lui demandant de se demander ce que Sarah ferait. Marvel parle de sa vitesse à chaque kilomètre et de sa capacité à adopter un nouveau rythme lorsqu'elle a ralenti à partir du point milliaire 17.

Le dernier invité, le mari de Dim, Grant, vaut vraiment la peine d’attendre. Il commence les choses avec son histoire d’origine, y compris un détail que même Dimity ne savait pas! Grant décrit en détail son parcours de cinq ans au BQ, ainsi que les hauts et les bas du cycle de formation qui l’ont conduit à la ligne de départ de cette année. Il décrit l’atmosphère de fête dans les corrals de départ, sa «première indication que cette course ne ressemblerait à aucun autre marathon» qu’il ait jamais courue. La franchise de Grant tout au long de l’entrevue est touchante: une expérience AMR vraiment spéciale.

Le bavardage de l'intro est assez serré, le premier finisseur de Boston 2019 rejoignant l'épisode à 9h30.

Pour 50% de réduction sur votre premier soin / de commande, allez sur takecareof.com et entrez le code promo amr50

LIRE AUSSI :   course à pied ultra fond et footing strasbourg

On peut sprinter partout , en ville , dans la nature , ou sur un tapis en salle . n> Cela ne coûte pas cher . Même si l’on pratique en club ( ouvert à tous les niveaux ) , les prix n’ont rien à voir avec ceux d’une salle de gym . Il suffit d’une bonne paire de chaussures , et hop , on y va , toute seule comme une grande . n> On court dehors , ça fait du bien , et quand on veut , matin , soir , selon son travail du temps . n> On peut commencer la course à pied adulte . n> pour finir, on perd des calories , et ça , nous , on aime bien ! n​  » /> On peut courir partout , en ville , dans la nature , ou sur un tapis en salle . n> Cela ne coûte pas cher . Même si l’on pratique en club ( non fermé à tout le monde ) , les coûts n’ont rien à voir avec ceux d’une salle de gym . Il suffit d’une bonne paire de souliers , et hop , on y va , toute seule comme une grande . n> On court dehors , ça fait du bien , et quand nous voulons , matin , , selon son boulot du temps . n> On peut débuter la course à pied adulte . n> pour finir, on perd des calories , et ça , nous , on kiffe bien ! n​  » /> Avant , on joggait : on enfilait un bas de survêt couleur roese pâle avec n’importe quelle paire de tennis et on trottinait une fois tous les 36 du mois , croyant faire du sport . Mais exit le jogging , place à la running ! Sport à part totale , qui compte de plus en plus d’adeptes . Aujourd’hui , tout le monde s’y met . Et l’engouement pour des courses comme Odyssea ou même le marathon , atteste du succès du running . n5 de justifications pour courirnn> On peut cavaler partout , en ville , dans la nature , ou sur un tapis en salle . n> Cela ne coûte pas cher . Même si l’on pratique en club ( ouvert à tous les niveaux ) , les coûts n’ont rien à voir avec ceux d’une salle de gym . Il suffit d’une bonne paire de souliers , et hop , on y va , toute seule comme une grande . n> On court dehors , ça fait du bien , et quand on veut , matin , soir , selon son emploi du temps . n> On peut débuter la course à pied adulte . n> pour finir, on perd des calories , et ça , nous , on adore bien ! n Le course motivennnIl fait froid , il pleut , il fait bouillant , vous n’avez pas assez dormi , etc . Toutes les raisons sont . . . mauvaises pour ne pas aller sprinter . Afin de vous  » démouler  » du divan , coach de urban running , vous offre trois motivations pour commencer la running : nn C’est une activité simple , accessible et permettant des retombées adaptés pour se remettre en forme .

LIRE AUSSI :   progresser en course à pied pour marathon temps - Copy